Exposition solo d’Étienne Gélinas à la Galerie Thompson Landry, le jeudi 12 juin 2014

/, Press/Exposition solo d’Étienne Gélinas à la Galerie Thompson Landry, le jeudi 12 juin 2014

Exposition solo d’Étienne Gélinas à la Galerie Thompson Landry, le jeudi 12 juin 2014

intro01Communiqué de presse
Étienne Gélinas
Complexité systémique
Artiste: Étienne Gélinas
Dates de l’exposition: Du 12 au 29 juin 2014
Vernissage en présence de l’artiste: Le 12 juin, de 18 h à 19 h
RSVP: info@thompsonlandry.com
Thompson Landry Gallery, Stone Distillery Gallery, 32 Distillery Lane, Toronto, Ontario M5A 3C4 www.thompsonlandry.com/artists/a_gelinas.html
Pour plus de renseignements, ou pour planifier une entrevue avec l’artiste, veuillez contacter Joanne Thompson au 416-364-4955 ou à l’adresse suivante: info@thompsonlandry.com
Les heures d’ouverture sont : du lundi au samedi de 11 h à 18 h, dimanche de 12 h à 17 h, ou sur rendez-vous. 
La Galerie Thompson Landry est fière de recevoir l’artiste Étienne Gélinas pour sa deuxième exposition solo à Toronto. L’exposition Complexité systémique est composée d’œuvres de sa nouvelle série très attendue qui traite de l’ambigüité de l’espace pictural en peinture. Une recherche sur la propriété poétique et subjective de la matière, qui accentue la facture émotive et entre en dialogue avec l’objectivité scientifique.
«Mon travail parle de différents langages, une mise en relation de la forme et de l’informe. Je m’approprie des codes que je rassemble dans un univers commun pour les faire rayonner par leur contraste. Par exemple, je n’utilise pas le « dripping » en référence à Pollock, mais bien pour la finesse des coulures qui contrastent avec la rigidité des éléments géométriques.»
Ses compositions collectionnées internationalement contiennent des équations mathématiques qui stimulent à la fois le côté artistique et analytique de notre esprit. Il intègre dans son travail des représentations de systèmes d’engrenages, des plans d’architectures, ainsi que des formes de dessins techniques. Étienne Gélinas commence ces compositions par des collages de plans d’architectures et de patrons de coutures.
Il considère que le rôle d’un artiste est principalement de faire de la recherche en art. L’artiste doit explorer autant les approches esthétiques et graphiques que les approches conceptuelles. «Le rôle de l’artiste est de créer des œuvres qui parlent de quelque chose, qui parlent du monde dans lequel nous évoluons, de la réalité du monde actuel, mais aussi de faire avancer le savoir et la connaissance au sujet de la pratique en art.»
Étienne Gélinas puise son inspiration à une multitude d’endroits: dans sa vie personnelle, à travers des conversations et au cours de ses recherches.
Le titre de cette série Complexité systémiqueest inspiré par un livre qu’il a lu en 2013 qui s’intitule « l’intelligence de la complexité », écrit par les sociologues français Edgar Morin et Jean-Louis Lemoigne. Dans cet ouvrage, les auteurs nous indiquent que le monde de la science devient de plus en plus sur-spécialisé. À l’époque de Platon par exemple, un bon scientifique était un initié de plusieurs disciplines, entre autres en théologie et en philosophie, ce qui permettait d’être plus éthique quand venait le temps de faire avancer le savoir dans leur discipline. La complexité des différents systèmes à laquelle font face les chercheurs aujourd’hui est un phénomène bien particulier qui a servi de point de départ à Étienne Gélinas pour cette exploration en peinture.
Dans l’exposition “Complexité systémique”, on commence à voir une évolution dans les compositions d’Étienne Gélinas. La relation entre les espaces est plus affirmée et les compositions se sont décentrées pour accentuer encore plus l’effet de différents espaces qui cohabitent dans un univers commun. Un jeu de contraste entre les finis mats et lustrés a aussi été amené pour ajouter des variations entre les différentes zones de la surface du tableau, ce qui produit un autre aspect inattendu dans les récents travaux de Gélinas.
« La poésie picturale est générée par les tensions entre les codes plastiques et scientifiques utilisés dans le travail. Une dualité qui provoque une émotion subjective propre à chaque regardeur qui devient l’intention principale qui motive cette recherche.»
-30-
By | 2018-05-08T22:02:56+00:00 juin 3rd, 2014|Non classifié(e), Press|Commentaires fermés sur Exposition solo d’Étienne Gélinas à la Galerie Thompson Landry, le jeudi 12 juin 2014